lundi 29 novembre 2010

Du cadre d'habillage à la pratique

Le grand froid étant de retour les interminables séances d'habillage pour le départ à l'école (quatre fois par jour tout de même!) avec mes trois oisillons sont elles aussi de nouveau d'actualité! Pour permettre à Rémi (3 ans 1/2) d'être un peu plus autonome sur ce point (et notamment sur la manière de fermer ses gilets et son manteau à fermeture éclaire), nous avons fait quelques séances de Vie Pratique en partant du cadre d'habillage et en finissant avec un vêtement directement sur lui :

- première étape : le cadre d'habillage à fermeture éclaire

Il y a quelques temps, j'ai investi dans une série de cadres d'habillage pour aider mes oisillons à s'habiller seuls (j'aime beaucoup bricoler, mais là, malgré toute ma bonne volonté, je n'ai pas réussi...il faut dire que je ne suis vraiment pas à l'aise avec une aiguille!), dont l'un présentant une fermeture éclaire :



Il y a quelques jours, j'ai présenté le cadre à Rémi, en lui montrant toutes les étapes, très lentement. Pour être sûre de faire les bons gestes, je me suis aidée de la vidéo présentée sur le site Montessori Primary Guide (section vidéos). Rémi a utilisé le cadre quelques fois ces derniers jours :










- deuxième étape : la fermeture éclaire sur un vrai vêtement posé

Une fois qu'il m'est apparu plus à l'aise avec le cadre, je lui ai proposé de faire la même chose sur son manteau. Dans un premier temps je lui ai posé par-terre, puis, je l'ai mis sur le dossier d'une petite chaise pour qu'il s'habitue avec la position verticale de la fermeture :





- troisième étape : la fermeture éclaire sur un vêtement porté

Enfin, je lui ai suggéré d'enfiler son manteau pour qu'il puisse le fermer tout seul quand il veut aller jouer dehors. Le cadre d'habillage l'a beaucoup aidé car il a immédiatement réussi à emboîter les deux parties de la fermeture, alors qu'il n'y arrivait pas avant.



Par contre, il y a un mouvement qu'il a encore beaucoup de mal à faire, c'est de remonter la fermeture éclaire vers le haut tout en tenant en bas pour que la fermeture soit bien tendue. Pour le moment, je l'aide en tenant le bas de son manteau, ainsi, il arrive bien à remonter jusqu'en haut.




Pour conclure, je voulais juste souligner l'importance des cadres d'habillage. En effet, j'étais assez réservée sur leur utilité par rapport à l'apprentissage directement sur un vêtement porté...et puis, il s'est avéré qu'avec mes 3 oisillons, les moments de sorties sont toujours très mouvementés, pressés (même si nous nous préparons suffisament à l'avance) et surtout qu'à ces moments là, l'enfant n'est pas réceptif à une démonstration d'habillage!...il est vrai que j'aurais pu tenter de faire une démonstration à un autre moment, mais les journées sont tellement courtes que je n'en ai pas eu l'occasion! Bref, le cadre d'habillage permet à l'enfant de se concentrer sur les mouvements à faire (souvent assez difficiles pour de petites mains), dans un moment calme et sans finalité immédiate.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire